Le mot de l'artisane

dentelle barbe madrigal b

Cet onglet : " Le mot de l'artisane ",  se veut sous la forme d'une chronique journalière,

passages de livres anciens.

Qui sera consacré à un domaine précis :

La dentelle et son utilisation, que cela soit en décoration ou dans la mode.

 

 

En juin 1887 se posait la question de mettre les œuvres de dentelle au niveau des objets d'art au même

titre que la peinture, la gravure et la sculpture, afin que tout le monde la trouve dignes de figurer dans

nos grands musées publics.

 

 


 

 

La dentelle n' est il pas le plus poétique des tissus. Elle a été souvent chantée en vers ; il semble cependant que,

loin de voiler la beauté des femmes, elle l'entoure d'une auréole si vaporeuse, ou d'un cadre si bien approprié,

qu'elle a charmé l'imagination de bien des poètes.

 


 

Une barbe est une bande d'étoffe ou de dentelle qui pendent à certaines coiffures de dame.

C'était autrefois une parure de grande dame, qui était d'étiqnette à la cour, et que portent encore les paysannes de certaines provinces.

 


 

Blanchissage des dentelles :

Après les avoir pliées en plusieurs doubles, on les place dans un sac de toile fine, dont on ferme l'entrée au moyen d'un surfil.

On plonge ce sac dans de l'huile d'olive très épurée. Au bout de vingt-quatre heures on l'en retire, pour le plonger alors dans une eau savonneuse bouillante.

 


 

Plus de femmes qui ne marchent, armées de ces jolies navettes, de ces navettes dont Manille peintre vernisseur, fera des bijoux d'art, «petits magasins des grâces, » comme on les appelle, que bientôt l'on ne voudra plus qu'en nacre, en acier ou en or.

Et où ne fait-on point de noeuds?

On en fait chez soi par tenue, dans sa chambre par air, dans son boudoir par désir de plaire, par embarras ou par décence.

On en fait dans le monde, on en fait au spectacle; et l'on voit dans les salles de théâtre, pendant que l'on joue, les dames tirer l'une après l'autre une navette d'or d'un sac brodé et se mettre à faire des noeuds d'un air fort appliqué, et en ne regardant guère que le public.

Puis, vers 1770, les noeuds et le filet, qui semble venir après les. noeuds-, ne sont
plus le goût du jour.

 


 

L'école professionnelle de dentelles a été créée en 1877, sous la direction artistique de M. le conseiller aulique J.-C. Storck.
L'enseignement technique est confié à M'"° F. Pleyer.
L'école constitue le centre intellectuel de tout ce qui, de loin ou de près, se'rattache au travail de la dentelle; c'est à cette école qu'incombe le devoir de rechercher tous les progrès pouvant être réalisés et de les faire appliquer ensuite aux nombreuses petites écoles et ateliers du travail de la dentelle disséminés, depuis fort longtemps déjà, sur tout le territoire par les élèves jeunes tilles auxquelles l'Etat accorde des bourses, et qui, après une période d'instruction, retournent dans leurs provinces.
 

 


 

Le fil se fait tissu dans les limites que lui assigne son rôle, d'où découle sa manière d'être.

 


 

Nous n'ajouterons pas que la fabrication de la dentelle à la mécanique a donné des produits dignes d'être remarqués.

Mais à cause de la froide régularité qu'ils présentent et surtout à défaut de cette délicatesse et de cette liberté d'allure qui distinguent les dentelles faites à la main, ils ne prendront jamais...

 


 

Chaque ville ou cette industrie dentellière était exercée semblait s'être évertuée à donner à ses produits un cachet spécial et distinctif.

 


 

Toutes ces formes sont reliées entre elles au moyen de fibre d'une délicatesse extrême et produites au moyen du point communément appelé point de boutonnière. Il serait difficile de décrire tous les détails de cette sorte de dentelle et d'en faire comprendre toute la beauté.

 


 

Les dessins eux-mêmes sont formés de petits compartiments aux contours fantastiques et libres, offrant tantôt l'imitation arbitraire de quelque fleur impossible, tantôt la forme de quelque délicate arabesque ou de quelque figure capricieuse, toutes diverses entre elles et variées comme l'imagination d'où elles sont sorties.

 


 

Quand on examine ces riches échantillons de la dentellerie d'autrefois, on remarque que le fond semble composé d'un tissu de lin d'une finesse extrême.

 


 

Une indication nous est fournie à ce sujet par une hagiographie du VIII ème siècle dans laquelle nous lisons qu'à cette époque, dans les écoles monastiques des femmes, cet art était inscrit au programme de l'enseignement donné aux novices.

 


 

Ce genre de dentelle fut cultivé dans les monastères de femmes durant les siècles du moyen âge, et ses produits servaient soit à vêtir les images des saints, soit à décorer les autels, soit à augmenter la somptuosité des vêtements. 

 


 

 

La dentellerie constitua pour les religieuses, au VIII ème siècle, une occupation presque habituelle,

de même que la transcription et la peinture des manuscrits fut celle des moines.

 


 

Quoi qu'il en soit, il est certain que ni le travail, ni la patience, ni le talent n'étaient épargnés dans les riches

bordures des grandes dames, bordures ou l'or, l'argent et le fil de diverses couleurs étaient associés avec goût.

                                                   robe mini dentelle madrigal b 1 bis

 


 

 

ll fut une époque où ce ton jaunâtre que la dentelle prend dans le cours du temps, et qui est comme un indice de son ancienneté,

était regardé comme une beauté de plus et estimé au point qu'on cherchait à l'obtenir au moyen d'une légère solution de café.

                                                  Suivez moi jeune homme mini

 


 

Et c'est là un bonheur pour cette industrie dentellière, qui, pendant bien des siècles, à été pour des centaines de mille femmes une ressouce à laquelle elles ont dû leur unique existence et celle de leurs enfants.

 


 

Nous allons nous occuper aujourd'hui à un autre produit, nous dirions presque artistique, dont l'importance n'est pas moins grande et dont les usages si divers auxquels il est employé dans les milles fantaisies qui composent l'ajustement et jusqu'à l'ameublement de la femme : nous voulons parler de la dentelle.

 


 

Ce nouveau genre de dentelle est infiniment plus varié qu'on ne porrait le croire, non-seuleument sous le rapport de la qualité elle-même, mais encore sous le rapport du caractère du travail.

 


 

Non-seulement la plupart des portraits peints au XVII ème siècle, même ceux des hommes de guerre, mais encore la majeure partie des tableaux qui datent de cette époque nous montrent l'usage général qu'on faisait de la dentelle. 

 


 

Cet ouvrage curieux du 16 ème siècle, nous donne une idée assez nette de ce que l'art des dentellières était vers cette fin de siècle.

 


 

Elle se distingue surtout par  l'exquise délicatesse de sa texture et par l' extraordinaire ténuité du fond dans lequel circule un fil plat.

 


 

Elle consiste en un réseau sur lequel sont attachées des fleurs, des arabesques, des figures de toutes espèce. 

 


 

Les diverses opérations qu'exige la fabrication de la dentelle dite appliquée,  a forcé de diviser le travail et donné lieu à différentes professions tout à fait distinctes.

 


 

L'apparition de cette forme nouvelle, c'est à dire du réseau, ne nous étonnerait point si elle ne nous donnait la preuve évidente qu'à l'époque où ces dessins furent publiés, il s'était introduit dans l'art de fabriquer la dentelle, un genre de travail qui était resté inconnu jusqu'alors et qui a maintenu son importance jusqu'à nos jours.

 


 

En effet, si dans plusieurs planches nous voyons encore se reproduire à profusion l'ancien point monastique, nous en remarquons d'autres qui représentent une forme de réseau où sont ménagés des jours ou des ouvertures treillissées.

 


 

Plusieurs écrivains avancent que la délicate industrie des Phrygiennes s'appliquait aussi à l'art de la dentellerie proprement dit et tel qu'il est pratiqué de nos jours.

 


 

Plusieurs textes d'Homère, entre autres un passage du VI ème livre de l'Illiade, où l'on voit des femmes syriennes broder des voiles précieux dans le palais de Priam, chef des Troyens, et mieux peut être encore l'ancienne fable de Minerve par laquelle fut changée en araignée la tisseuse, la brodeuse Arachné qui avait voulu rivaliser dans son art avec cette déesse, témoignent de la haute antiquité où remonte l'usage d'orner les étoffes au moyen de travaux d'aiguille.

 

 


 

L'histoire de cette espèce particulière de broderie est assez obscure à suivre à travers les siècles.

Bien que nous ne possédions aucune donnée positive concernant l'invention de la dentellerie, et que nous ne puissions émettre à cet égard que de simples conjectures, nous croyons cependant qu'on peut la faire remonter aux temps les plus reculés.

Ouvrage de 1859.

 


 

Définition du crin : Le crin est un moule qui doit couler à volonté, lorsqu'il est oté, on obtient une suite de petites boucles de taille indentique.

 


 

Préface datant de 1879.

" Il n'y a " disait-on un jour à l'Académie, " qu'une langue morte dont le dictionnaire puisse être terminé ".

De même que la langue vivante française, donne sans cesse à remanier son dictionnaire, dans une plus modeste sphère, notre langue des doigts laborieux, vivante aussi nous oblige...à enrichir notre dictionnaire.

 


 

 

 

entretien dentelle madrigal b
Technique de blanchissage de la dentelle, 1879 :

Eau tiède, savon de marseille, cristaux de soude, un peu de bleu, eau légèrement gommée...si elle est banche.

Si elle est noire : savon de Panama ou du sérico sapo.

Lorsque la dentelle est encore humide, vous l'épinglez avec de petites épingles...

 


 

La reine Marie-Antoinette affectait la simplicité dans ses ajustements ; cependant la dentelle, plus élégante et plus légère, avait conservé sa faveur.

 


 

Avez vous déjà entendu parler du Code Michaud, édit célèbre qui limitait la dépense de la table est des vêtements :

l'article 133 proscrivait la dentelle.

Cette invasion de luxe et les prodigalités de la noblesse, éveillèrent la sollicitude des parlements, l'édit parut.

 


 

L'apparation des premières dentelle en France date du XVI ème siècle. Sous le règne de François I er,

les dignitaires de l'église et les femmes ornaient leur costumes d'une sorte de dentelle de fil de lin blanc,

à larges mailles, d'un travail plus solide que gracieux ; l'art en était alors à ses premiers essais.

 


 

...on en recommançait un autre, dont on faisait répondre les formes convexes aux formes concaves du précédent et réciproquement : une nouvelle rangée disposée dans le même ordre, produisait une sorte de réseau, fort long à faire, et joli seulement quand les dents étaient petites : j'en parle parce que le caprice de la mode peut le ramener quelque jour.

Extrait datant du début 19 ème siècle.

 

 


 

Ajourd'hui voici la définition d'un métier d'Art rare :

Métiers d'Art rares
Sont considérés comme exerçant un métier d’art rare, les professionnels ou les entreprises possédant :

- des savoir-faire de haute technicité ou d’exception porteur de tradition ou d’innovation;

- des pratiques liées à un petit nombre de professionnels ou à une communauté locale;

- un savoir-faire caractérisé par l’absence ou l’indisponibilité de formations acquises par les filières reconnues;

- des fonds d’archives anciens reposant sur des ouvrages et documents rares;

- des matières premières rares;

- des machines et outils anciens ou rares;

- des productions rares ;

- des savoir-faire liés à des productions qui ont fortement 
diminué du fait de la réglementation des matériaux, des outils qui ne 
peuvent plus être utilisés pour des raisons de sécurité, ainsi que de 
l’évolution des techniques et du marché ;

- des pratiques appartenant à des secteurs qui ont connu une forte baisse, 
accompagnée d’une diminution importante du nombre des entreprises.

 

La dentelle rentre tout à fait dans ces critères !

 


 

coiffe dentelle
Un univers fascinant

Définition du mot peu connu de dentellerie :

Fabrication et commerce de dentelle, ouvrage de dentelle.

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
Passeur de jour

Filigrane ajouré.

Laissant passer la lumière.

Qui nous permet, selon le fil utilisé et sa finesse de pouvoir changer de " climat " et de lumière.

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
Doté de mailles

Entrecroisé, tissé, filés...quelques mots et d'autres à venir !